Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Syst solaire Constellations Lexique

Cocher - Auriga - Aur

AurigaPartiellement circumpolaire, observée depuis une latitude 45° Nord, cette constellation est actuellement sensée immortaliser le roi d'Athénes Erichtonios considéré comme l'inventeur du char.
Initialement, cette portion de ciel représentait effectivement ce type de voiture à deux roues. Son cocher, Auriga, étant représenté uniquement par la plus brillante étoile de cette zone, aujourd'hui Capella (la Chévre).
D'autres civilisations, plus pastorales, y fixérent une chévre et ses trois chevreaux. Voilà la raison d'un assemblage des plus hétéroclites de notre ciel : un cocher portant un oviné sur son dos !
Certaines interprétations font référence à un « cocher marin » : Neptune. Une partie de cette constellation fut (provisoirement) rebaptisée le Télescope d'Herschel en l'honneur du découvreur de la planéte Uranus en 1781.
Une nova, T Aur, fut observée par le pasteur et astronome amateur écossais Thomas David ANDERSON (1853 - 1932) dans cette zone le 24 janvier 1892.

Quelques objets d'intérêt
objet commentaires

Référence : α Aur
Nom : Capella 
Type : étoile double
Type spectral : G1III/K0III
Magnitude : 0.08 / ?
Distance : 42.2 a.l.
A.D. : 05h 16m 41.359s
Déc. : +45° 59' 52.7693"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder au diagramme de Hertzsprung-Russel cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

étoile Capella Autres appellations : Alhajoth ou Al Rakib.
Représentant Amalthée, la chévre nourriciére de Jupiter, c'est la sixiéme étoile par ordre d'éclat. Trés certainement une étoile ayant appartenue à l'amas des Hyades dans le Taureau.
Son analyse spectroscopique démontre que c'est une étoile double, le compagnon placé à seulement 0.04" reste invisible. La période de révolution est de 104.022 jours.
Au sud-est, le trio formé par les étoiles ε (epsilon), ζ (zêta) et η (éta) est appelé « les Chevreaux ».

Référence : β Aur
Nom : Menkalinan 
Type : systéme multiple
Type spectral : A1IV-Vp
Magnitude : 1.90
Distance : 82.1 a.l.
A.D. : 05h 59m 31.723s
Déc. : +44° 56' 50.7573"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

étoile Menkalinan Autre appellation : Menkalina.
Son nom signifie « celui qui tient les rênes ». C'est une étoile quadruple, mais seule celle de magnitude 10.5 à 3' peut être observée. La principale est légérement variable.

Référence : θ Aur
Nom : Bogardus 
Type : étoile double
Type spectral : A0VpSi
Magnitude : 2.65
Distance : 173 a.l.
A.D. : 05h 59m 43.3s
Déc. : +37° 12' 45"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

étoile Bogardus Autre appellation : Mahasim.
La principale, ? Aurigae A, est une naine blanche de la séquence principale de type A ayant une magnitude apparente de +2,7. Sa compagne, ? Aurigae B, est une naine jaune de la séquence principale de type G ayant une magnitude apparente de +7,2. Les deux étoiles sont distantes de 3,5 arcsecondes. Un troisiéme étoile, ? Aurigae C de 11éme magnitude, est distante de 49 arcsecondes, et est une compagne optique.

Référence : ι Aur
Nom : Kabdhilinan 
Type : étoile géante orange
Type spectral : K3II
Magnitude : 2.69
Distance : 512 a.l.
A.D. : 04h 56m 59.6s
Déc. : +33° 09' 58"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

étoile Kabdhilinan Autre appellation : Hassaleh.
Iota Aurigae est une géante lumineuse orange de type K avec une magnitude apparente de +2,69. Elle est à environ 512 al de la Terre.
Elle est la premiére étoile des cinq chariots en Chine. Elle fait en effet partie en astronomie chinoise de l'astérisme Wuche, représentant cinq chars.

Référence : ε Aur
Nom : Al Anz 
Type : variable à éclipses
Type spectral : B3V
Magnitude : 2.92 à 3.83
Distance : 2 000 (±1 500) a.l.
A.D. : 05h 01m 58.13245s
Déc. : +43° 49' 23.9059"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

étoile epsilon Autre appellation : Almaaz.
Variable à éclipses atypique, avec une période de 9 892 jours, soit un peu plus de 27 ans. L'éclipse persiste deux années, dont une entiére pour la phase maximum.
La variation de luminosité fut découverte par l'astronome amateur allemand John FRITSCH en 1821. En 1848, le phénoméne fut confirmé lors d'une nouvelle éclipse par Eduard HEIS (1806 - 1877), Friedrich Wilhelm August ARGELANDER (1799 - 1875) et son assistant Julius Johann Friedrich SCHMIDT (1825 - 1884), tous trois astronomes à l'observatoire de Bonn.
Il faudra attendre 1912 pour que Friedrich Wilhelm Hans LUDENDORFF (1873 - 1941) identifie ε Aur comme une variable à éclipses de type Algol. Bien que chaque éclipse ait été depuis étudiée avec de nouvelles générations d'instruments et dans diverses longueurs d'ondes, le systéme Epsilon Aurigæ conserve une grande part de son mystére.

Le systéme Epsilon Aurigæ
Un modéle type de l'éclipse d'Epsilon Aurigæ.

La durée exceptionnelle de l'éclipse est notamment difficile à expliquer. Le modéle le plus couramment accepté est celui d'une occultation partielle de l'étoile principale par un disque de poussiére de densité variable entourant l'étoile secondaire chaude. Le rayonnement de cette étoile serait partiellement réémis en infrarouge au sein des anneaux de poussiére. Aux pôles, le disque étant pratiquement inexistant, l'énergie de l'étoile est suffisante pour ioniser localement une « bulle » de gaz invisible englobant le systéme.
Le couple Epsilon Aurigæ pourrait ainsi être un « instantané » de l'évolution stellaire : une étoile supergéante à évolution trés rapide accompagnée d'une jeune étoile trés chaude encore entourée de la matiére qui lui a donné naissance.
Le systéme Epsilon Aurigæ se complique encore un peu plus : une étoile de magnitude 14 fut découverte par l'astronome amateur américain Sherburne Wesley BURNHAM (1838 - 1921) en 1891, elle se trouve à 28.6".

Référence : δ Aur
Nom : Prijipati 
Type : systéme quadruple
Type spectral : K0III
Magnitude : 3.72
Distance : 140 a.l.
A.D. : 05h 59m 31.66s
Déc. : +54° 17' 04.77"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

étoile Prijipati La principale étoile du systéme est une étoile géante de type K de magnitude apparente +3,72 et de température de surface de 4825 K ; son compagnon le plus brillant posséde une magnitude de +9,7 et est distant de 115,4 secondes d'arc de la premiére. Ses deux autres compagnons sont des étoiles de magnitude 11 et 12.
Delta Aurigae est circumpolaire dés la latitude 36°N.

Référence : UV Aur
Nom : - -
Type : étoile symbiotique
Type spectral : C8,1Je/B9V
Magnitude : 8.5 / 10.8
Distance : ? a.l.
A.D. : 05h 21m 48.916s
Déc. : +32° 30' 40.22"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

étoile symbiotique UV Aur

Référence : M 36 / NGC 1960 
Nom : - -
Type : amas ouvert
Magnitude : 6.0
Distance : 4 140 a.l.
Dimension : Ø 12'
A.D. : 05h 36m 18s
Déc. : +34° 08.4'
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Amas ouvert M 36 Objet découvert par Guillaume LE GENTIL de la GALAISIéRE (1725 - 1792) en 1749, il sera observé par Charles MESSIER le 2 septembre 1764. L'âge de l'amas est estimé à 25 000 000 ans.

Référence : M 37 / NGC 2099 
Nom : - -
Type : amas ouvert
Magnitude : 5.6
Distance : 4 400 a.l.
Dimension : Ø 22'
A.D. : 05h 52m 18s
Déc. : +32° 33.2'
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Amas ouvert M 37 Observé par Giovanni Battista HODIERNA (1597 - 1660) vers 1654 et retrouvé par Charles MESSIER 110 ans plus tard.
Il est plus ancien que le précédent : 300 000 000 ans.

Référence : M 38 / NGC 1912 
Nom : Amas de l'étoile de mer
Type : amas ouvert
Magnitude : 6.4
Distance : 4 305 a.l.
Dimension : Ø 21'
A.D. : 05h 28m 43s
Déc. : +35° 51.3'
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Amas ouvert M 38 Découvert, en même temps que son homologue M 36, par Guillaume LE GENTIL de la GALAISIéRE (1725 - 1792) en 1749, il sera également observé par Charles MESSIER en 1764. L'âge de l'amas est de 220 000 000 ans.

Crédits photographiques - étoile : Aladin Lite / autres : SAR

Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L'usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E