Qu'est-ce que le visuel assisté?

Modérateur : Alexandre Le Roux

Mickaelle B
Messages : 4
Inscription : 08 nov. 2020, 18:53

Qu'est-ce que le visuel assisté?

Message par Mickaelle B »

Le visuel assisté (VA) est une nouvelle technique du ciel qui bénéficie des avancées technologiques (caméra) pour améliorer notre visualisation du ciel.

1) Avant-propos
================

Le constat est simple, la rémanescence de notre oeil est d'environ 50ms. Ce qui veut dire, que si l'on souhaite avoir une image d'un objet
du ciel, il faudra collecter un maximum de photons sur cette période. De ce fait, en visuel, le diamètre du tube prime, plus on a un gros
diamètre de tube, plus on collecte de photons, meilleur est le rendu de l'image. Pour commencer à bien voir, il faut souvent aller vers
des télescopes de 300 à 400mm de diamètre, ils sont lourds, ils sont chers et demandent un certain doigté.

D'où l'idée d'augmenter le temps de pause de notre oeil en utilisant une caméra qui va collecter les photons sur une plus longue
durée.

2) Qu'est ce que le VA?
----------------------------

C'est une technique d'observation presque immédiate du ciel (comme en visuel) qui utilise un système électronique (caméra)
à la place de l'oculaire.

On remplace l'oculaire par une caméra CCD ou CMOS, et celle-ci agit comme un oculaire qui permet un très fort grossissement.
Et à la place d'observer à l'oculaire, on voit apparaître l'image à l'écran de l'ordinateur (connecté en Wifi ou avec un cable direct dit "EQMOD").

Quelle différence par rapport à l'astrophoto? En astrophoto, on va traiter un même objet en intégrant un maximum de données
sur plusieurs heures. En utilisant des filtres, on va pouvoir récupérer diverses informations provenant du spectre lumineux. Il faudra
obligatoirement post-traité la masse des photos obtenues pour en obtenir une seule à la fin (et quelle image). Du fait de la collecte d'un même
objet sur une longue durée, il faut un investissement matériel à la hauteur du suivi requis.

A l'opposé en VA, on va avec une caméra à haute sensibilité, capturer un objet sur de quelques dizaines de seconde à une dizaine
de minutes maximum. Le plus souvent, au début, on utilise le matériel que l'on a déjà. On ajoute une caméra, on fait la mise au
point (à l'écran) ou mieux avec un masque de Bathinov et c'est parti ;)

3) Quels matériels?
------------------------

Il faut:
- un tube de télescope (et on n'a pas besoin d'un grand diamètre, pas contre on a besoin d'un porte-oculaire crayford 1:10)
- une monture: equatoriale goto de préférence ou Azimutale goto (mais avec des limites)
- un masque de Bathinov pour la Mise au point de la caméra
- une caméra, ce qui compte, ce n'est pas le nombre de pixels mais la sensibilité. En pause courte, on n'a pas forcément besoin
de refroidissement (mais certains le conseillent, ça coûte plus cher, mais cela permet de faire des darks à l'avance)
- un PC avec un logiciel de capture qui va empiler plusieurs photos et permettre quelques réglages: sharpcap en gratuit,
ou logiciel propriétaire du fabricant de la caméra (dans mon cas logiciel "Atik Infinity").

Dans le principe, on n'a pas besoin d'autoguidage,

Ce que l'on peut faire ou ne pas faire:
- l'empilement des images marchent très bien pour tous les objets du ciel profond: galaxies, nébuleuses, ...
- Pour du planétaire, ou du lunaire, l'empilement des images fonctionnent mal, il faut souvent passer par le biais
d'une vidéo post-traitée (ou l'on extrait les images du films et un logiciel post-traite en empilant les meilleures).
C'est un autre sujet et d'autres techniques.

Dans la démarche VA, on fait des sauvegardes "Save as seen", mais rien ne vous empêchent de post-traiter vos photos avec
Siril, Photoshop, Pixinsight, Gimp avec les extensions astro, ... C'est aussi parfois nécessaire pour révéler certains détails.
Mais on s'éloigne un peu de la philosophie VA

Quelques images jointes (avec ma caméra Atik infinity, mais il y a mieux) pour l'exemple.

J'espère ne pas avoir été trop longue :mrgreen:
Pièces jointes
0Ksum_M57_5s_400s_meanSD.jpg
0Ksum_M33_5s_250s_x50_meansd.jpg
Avatar de l’utilisateur
Alain_Gardarin
Messages : 5
Inscription : 07 nov. 2020, 17:14

Re: Qu'est-ce que le visuel assisté?

Message par Alain_Gardarin »

Merci Mickaëlle pour cette explication très complète.
.
Pour moi le VA c'est un peu comme de l'astrophoto avec l'esprit du visuel : on pointe un objet, on l'observe quelques minutes, on sauvegarde l'image si on est satisfait puis on passe au suivant.
Je rajouterais également que le visuel assisté permet de faire un peu de ciel profond en ville malgré la pollution lumineuse. Bien sûr rien ne remplace un bon ciel mais le VA permet tout de même d'observer des objets qui sont invisibles ou quasi-invisibles à l'oculaire sous un ciel urbain.

Quelques conseils :
- Sharpcap est gratuit, facile à utiliser et permet d'obtenir un résultat rapidement. Mais la version payante à 12€ par an apporte des options que je considère indispensables pour améliorer ses prises de vues : ajustement des couleurs, possibilité de faire des darks pour éliminer les pixels chauds et éventuellement des flats.
- On cherchera à avoir un rapport F/D le plus court possible afin de réduire les temps de pose. Les Newton ont pour la plupart un rapport F/D assez court, sur les Schmidt-Cassegrain et les Matsukov un réducteur de focale pourra aider.
- En milieu urbain, l'usage de filtres contre la pollution lumineuse peut se révéler très efficace sur les nébuleuses. Par contre, d'expérience ils ne servent pas à grand-chose sur les amas et les galaxies.

Mon premier essai en VA, M3 au printemps 2019 avec mon C8 sans filtre ni réducteur de focale :
M3_2019-05-05_Stack_19frames_47s.jpg

Celle que je trouve la plus réussie, M27 l'été dernier toujours au C8 mais avec réducteur de focale x0.4 et filtre Optolong L-Enhance :
M27_crop.png
Mickaelle B
Messages : 4
Inscription : 08 nov. 2020, 18:53

Re: Qu'est-ce que le visuel assisté?

Message par Mickaelle B »

Super, un autre Va-tiste à la SAR, merci Alain pour ta réponse, à nous deux, on va pouvoir un peu remplir ce forum
d'image 'save as seen', comme cela les gens verront vraiment la différence entre ce qu'ils verront et l'astrophoto ;)

J'aime beaucoup l'astrophoto, mais je n'ai pas le setup et surtout le temps de le pratiquer pour l'instant. J'admire les
résultats obtenus tout en sachant la masse de travail et de savoir-faire derrière. le VA est plus prêt de ce que l'on voit
sur les photos qui servent ensuite à faire de l'astrophoto.

En effet, le F/D compte aussi. Plus le rapport F/D est petit, plus on collecte de photons dans un temps donné (un peu
comme l'ouverture f des objectifs photos). De ce fait, un rapport F/D petit est un avantage en VA, généralement 5
est bien. En dessous, on va vers des tubes plus sportif, plus réactif et plus difficile à manier (comme une voiture de
courses), c'est plutôt à des astrams déjà expérimenté en VA ou en astrophoto. J'ai vu quelqu'un manier un tube
RASA, c'est extraordinaire, mais il faut pouvoir le régler.
Répondre