Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Système solaire Constellations Lexique
A
Une des 10 classes spectrales dans la typologie définie par l´observatoire de Harvard.
Les étoiles de type A sont de couleur blanche avec une température de surface comprise entre 7 000 et 10 000 kelvins. Les raies de l´hydrogène (raies de Balmer) atteignent un maximum d´intensité, apparition des raies H et K du calcium ionisé (Ca II) (exemple : Vega dans la Lyre).
Tableau du classement spectrale
Aberration chromatique
Défaut optique se présentant sous la forme d´une frange colorée bordant l´objet observé. Ce défaut est très présent sur les lunettes bas de gamme ; il ne touche pas les télescopes.
Aberration de sphéricité
Défaut de forme d´une lentille ou d´un miroir de télescope. Les rayons lumineux provenant du bord et du centre de l´optique n´ont pas le même foyer.
Absorption
Fraction de la lumière d´un astre ne parvenant pas à l´observateur et dont la valeur est proportionnelle à l´épaisseur de la couche atmosphérique traversée.
Accélération de la pesanteur
Augmentation de la vitesse d´un objet placé dans un champ gravitationnel. Cet accroissement est proportionnel au temps et vaut 9.81 m·s-2. Son symbole est g.
Achromatisme
Défaut d´irisation naturel d´une simple lentille optique équipant les lunettes d´entrée de gamme. Sur un instrument de qualité, la correction de l´achromatisme s´effectue en superposant deux ou plusieurs lentilles, alternativement convergentes et divergentes.
Aigle
Groupe d´étoiles prenant une vague forme d´oiseau en vol. L´étoile la plus lumineuse, Altaïr, dessine avec Deneb dans le Cygne et Vega dans la Lyre le célèbre « Triangle de l´été ». Son sigle est Aql (Aquila).
a.l.
Abréviation de année-lumière.
Albédo
Pourcentage de la lumière issue du Soleil qui est réfléchie par un corps appartenant au Système solaire.
Albédo des planètes
Mercure  Vénus  Terre  Mars  Jupiter  Saturne  Uranus  Neptune
0,10,650,350,160,520,760,510,35

La Terre réfléchit 35% de la lumière solaire qu´elle reçoit : elle a un albédo de 0.35. Vénus a l´albédo plus élevé : 0.65. La Lune, absorbant 92% de la lumière qu´elle reçoit du Soleil, a un albédo de 0.073.
James Alfred van Allen (7 septembre 1914 - 9 août 2006)
Portrait de James Alfred van Allen C'est un physicien et astronome américain qui étudia les propriétés des confins de l'atmosphère, notamment sur les propriétés magnétiques.
La carrière de James Van Allen prit un tour important en 1955 lorsque lui et plusieurs autres scientifiques américains firent des propositions pour le lancement d'un satellite scientifique dans le cadre du programme de recherche poursuivi pour l'année géophysique internationale de 1957-1958. Faisant suite au succès soviétique de Spoutnik 1 et à l'embarrassant échec de la première tentative américaine, le lancement de Explorer 1, l'engin proposé par Van Allen, fut approuvé. Explorer 1 effectua sa mission le 1er février 1958 et rapporta une grande quantité d'importantes données scientifiques qui permirent de montrer que la Terre est entourée d'une ceinture de radiation. Ce fut la première découverte majeure de l'ère spatiale. Ces ceintures sont actuellement appelées Ceintures de Van Allen.
Il devint une célébrité grâce au succès de cette mission et il s'occupa d'autres importants projets scientifiques dans l'espace. D'une façon ou d'une autre, Van Allen fut impliqué dans les quatre premières sondes Explorer, les premières sondes Pioneer, le projet Mariner et dans l'observatoire géophysique en orbite.
Altazimutale
Caractérise la monture d´un instrument astronomique. Les mouvements se font en hauteur et en azimut.
Amas de galaxies
Concentration de galaxies.
Amas globulaire
Amas stellaire relativement sphérique, constitué de plusieurs centaines de milliers d´étoiles. Les amas globulaires sont répartis en une sphère entourant les galaxies.
Amas ouvert
Amas stellaire peu dense comprenant au plus quelques milliers d´étoiles nées d´un même nuage de gaz et de poussières. Les amas ouverts se situent principalement dans le plan du disque des galaxies spirales.
Andromède
Constellation de l´hémisphère Nord et partiellement circumpolaire. On y repère l´objet le plus lointain visible à l´œil nu : la célèbre galaxie d´Andromède (M 31). Distante de 2.3·106 années-lumière, elle est accompagnée de deux galaxies satellites visibles seulement à l´aide d´un petit télescope : M 32 et M 110. Son sigle est And (Andromeda).
Dans la mythologie, Andromède était la fille du roi Céphée et de son épouse Cassiopée et ces trois constellations se retrouvent dans la même région de la voûte céleste.
Angle horaire
Angle compris entre le méridien local sud et le méridien de l´astre observé. C´est l´une des deux coordonnées du système horaire (l´autre étant la déclinaison) comptée de 0 à 12 heures, positivement vers l´Ouest et négativement vers l´Est.
L´angle horaire du point vernal est appelé temps sidéral : il s´agit donc d´un angle ! Le jour sidéral est le temps nécessaire pour augmenter un angle horaire de 360°, soit 23 heures 56 minutes et 4 secondes : ces 4 mn de glissement quotidien (1° d´arc) rendent compte du ciel qui « avance » un peu plus chaque soir à la même heure solaire en raison du déplacement de la Terre sur son orbite.
Année civile
Période approximative de la révolution de la Terre autour du Soleil.
Année lumière
Unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an. À raison de 300 000 km·s-1, elle est d´environ 9 500 milliards de km.
Année grégorienne
Année dont la durée fut fixée conventionnellement à 365.425 jours suite à la réforme du calendrier, le 24 février 1582, par le pape Grégoire XIII.
Année julienne
Année dont la durée est fixée conventionnellement à 365.25 jours suite à la réforme du calendrier par Caïus Julius CÆSAR (Jules César, 100 - 44 av. J.-C.) en -46.
Année sidérale
Période séparant deux passages successifs du Soleil à un même point par rapport aux étoiles. Pour la Terre, elle vaut 365.263 jours.
Année tropique
Période séparant deux passages successifs du Soleil au point vernal. Elle vaut 365.2422 jours.
La durée de l´année tropique est légèrement variable (diminution de 0,53 s par siècle) en raison de diverses interactions gravitationnelles entre la Terre, la Lune et les autres planètes du système solaire.
Antinoüs
Aigle et Ganimede Cette constellation était placée au sud de l´Aigle. Pour les uns, elle incarnait le berger Ganymede enlevé par Zeus, métamorphosé en aigle, pour l´emmener sur l´Olympe. Pour les autres, elle représentait Antinoos, jeune esclave grec qui devint le favori de l´empereur Hadrien.
Johannes HEWEL le représentera avec un arc et une flèche dans son Prodomus Astronomiæ, puis il sera directement intégré à l´Aigle par Johann Elert BODE. N´apparaissant plus dans l´Uranometria Nova de Friedrich Wilhelm August ARGELANDER (1799 - 1875), elle ne fut pas retenue par l´UAI dans sa liste officielle.
Apex
Point céleste vers lequel se dirige le Soleil et son cortège de planètes, à environ 20 km · s-1. Ce point est situé entre les constellations d´Hercule et de la Lyre.
Aphélie
Aphélie Point le plus éloigné de l´orbite d´un corps céleste autour du Soleil (opposé au périhélie).
La distance maximale Terre-Soleil à l´aphélie est de 152 100 000 km. Le passage de la Terre à l´aphélie s´effectue actuellement début juillet.
L´antonyme de aphélie est périhélie.
L´aphélie est une dénomination particulière du terme générique astronomique apoapside
Apoapside
L'apoapse, apoapside, apside supérieure ou apocentre est le point de l'orbite d'un objet céleste où la distance est maximale par rapport au foyer de l'orbite.
Son antonyme est périapside, périapse, ou péricentre.
Ces deux points extrêmes (périapse et apoapse) sont désignés ensemble sous le terme générique de apsides.
Apoastre
Point de l´orbite d´un corps céleste le plus éloigné d´un autre autour duquel il orbite (opposé au périastre).
Apogée
Point le plus éloigné de l´orbite d´un corps céleste autour de la Terre (opposé au périgée).
La distance maximale Lune-Terre à l´apogée est de 406 720 km.
Appulse
Passage d´un astre au voisinage du bord lunaire sans qu"il y ait occultation.
Ascension Droite
Coordonnée équatoriale exprimant la distance angulaire mesurée, dans le sens direct, entre le cercle horaire passant par un astre et le point vernal.
Cette valeur est exprimée en heures (24 heures = 360°). Elle est notée α (alpha) ou A.D. (R.A. en anglais).
Astérisme
Groupe d´étoiles dont la disposition vue depuis la Terre permet un rattachement à une figure ou un objet usuel. Le concept est analogue à celui de constellation. La « Grande casserole », le « Triangle de l´été » ou les Pléiades sont parmi les astérismes les plus connus.
Astéroïde
Les astéroïdes sont de petits corps orbitant autour du Soleil, essentiellement entre Mars et Jupiter (la ceinture d´astéroïdes), et dont la plus grande dimension ne dépasse pas quelques centaines de kilomètres.
Astre
Nom attribué à tout objet céleste naturel et visible depuis la Terre.
Astrobiologie (ou cosmobiologie)
Science qui étudie la possibilité de diffusion de la vie dans l´Univers.
Astroblème
Reste d'un cratère dû à l'impact d'une météorite
Astrolabe
Ancien instrument d´astronomie qui permettait de déterminer la hauteur apparente d´un astre et de calculer les latitudes.
Astrologie
Étude (basée sur des idées erronées relatives au zodiaque) de l´influence supposée des astres sur le comportement et la destinée de l´homme.
Astrométrie
Partie de l´astronomie qui étudie la position et les mouvements des corps célestes.
Astronautique
Science de la navigation en dehors de l´atmosphère terrestre.
Astronomie
Étude de la structure des astres et de l´univers, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques.
Astroparticule
Les astroparticules (AP) sont des signaux qui nous sont envoyés des astres et du cosmos : photons, hadrons, leptons, ondes gravitionnelles...
Astrophysique
Partie de l´astronomie qui étudie la nature physique des astres, notamment par le biais de la spectroscopie.
Atelier du typographe
Constellation créée par Johann Elert BODE en 1800 à l´est de l´étoile Sirius, pour célébrer le 350e anniversaire de « l´invention » de Gutenberg *. Elle fera une réapparition sur le planisphère de Angelo SECCHI (1818 -1878) paru en 1878.

* Johannes GENSFLEISCH (dit Gutenberg, entre 1394 et 1399 - 1468) met au point un caractère d´imprimerie mobile et séparé en métal (vers 1440) et non l´imprimerie comme colporté bien souvent. Les coréens utilisaient déjà des caractères mobiles en terre cuite, puis en étain, vers l´an 1000.

Atmosphère
Atmosphère
Couche gazeuse enveloppant un objet planétaire. L´atmosphère terrestre présente une série de couches possédant des températures et des pressions diverses :
Les étoiles ont également une atmosphère gazeuse dont la température très élevée est responsable d´une émission de lumière.
Ce terme désigne également une unité de pression qui correspond à 76 cm de mercure, soit 1.013 bar ou 1.013·105 pascal.
Atome
Plus petite partie de la matière non divisible chimiquement. Son noyau est constitué d´un nombre variable de protons et neutrons - eux même composés de quarks - autour desquels gravitent les électrons.
Aurore polaire
Aurore PolaireÉmission de lumière par la haute atmosphère terrestre dans les zones proches du cercle polaire arctique (aurore boréale) et antartique (aurore australe). Ce phénomène est provoqué, entre 100 et 1 000 km d´altitude, par l´excitation des particules composant notre atmosphère par les particules chargées électriquement provenant du Soleil. C´est le champ magnétique terrestre qui canalise ces dernières au niveau des pôles.
Autel
Cette petite constellation australe au sud du Scorpion, autrefois partie intégrante du Centaure et du Loup, porte un nom dont l´origine reste sujette à caution. Son sigle est Ara (Ara).
Axe céleste
Droite imaginaire autour de laquelle semble se faire le mouvement apparent de la sphère céleste en raison de la rotation terrestre. Son prolongement détermine les pôles célestes.
Axe de déclinaison
L´axe de rotation d´une monture équatoriale perpendiculaire à l´axe de rotation de la Terre.
Axe horaire (ou polaire)
L´axe de rotation d´une monture équatoriale parallèle à l´axe de rotation de la Terre.
Azimut
Dans le système de coordonnées horizontales, angle mesuré dans le plan horizontal entre l´observateur et l´objet visé. En astronomie, il est compté de 0° à 360° dans le sens rétrograde en partant du sud géographique vers l´Ouest (pour les marins, les aviateurs, les géomètres, l´azimut 0° indique la direction du nord géographique).
Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L´usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E